[ LES PREMONITIONS ]

LES RÊVES

Les rêves sont-ils toujours prémonitoires ?

Le bar a voyanceChez l’homme, la propension au rêve n’est pas exclusive à la vie nocturne. Nous pouvons rêver à l’état de veille, nous rêvons aussi. lci je ne fais pas attention de spéculer, d’imaginer, d’espérer, de vouloir ou de désirer, mais aux rêves éveillés : ces cours instants d’évasions où l’esprit se libère, dérive, ou nous sommes plongés dans un état second qui se situe peut-être entre l’éveil et le sommeil, où il faut répéter plusieurs fois la même chose pour que nous l’entendions, les compréhensions et réagissaient, tant nous sommes absorbés par d’autres préoccupations qui nous éloignent du monde réel. 

Des rêves à la réalité

Depuis toujours l’homme rêve comme il respire et, parfois, ses rêves deviennent réalités. A quoi servent les rêves ? D’où viennent-ils ? Ont-ils un sens? Qu’elle signification ont-ils? Les psychanalystes modernes ne furent pas les premiers à se poser ces questions. A Babylone, en Egypte ancienne, en lnde, en Chine, au Japon en Perse, on se posait déjà, bien avant que naisse l’écriture. L’on connaissait déjà les effets thérapeutiques de l’interprétation des rêves. En effet nos anciens donnaient ou trouvaient un sens à leurs songes, en faisant usage du langage des signes, des symboles, des mythes et des croyances. Plus tard, dans tous les pays islamiques, l’oniromancie fut même le seul art divinatoire élu par le prophète, prôné par les croyants.

Les réves porteurs de messages symboliques

Le bar a voyanceCeux-ci mirent au point un véritable code moral ou déontologique de pratique de cette mancie, qui ne doit rien à celui élaboré par nos psychanalystes actuels. Les neurophysiologistes disent que la fonction du rêve résulte de notre activité cérébrale et organique. Les psychanalystes freudiens voient des effets compensatoires et des fantasmes produit  par le libido, mais entendu ici comme l’énergie des instincts est des tendances qui constituent le fond de la personnalité. Les psychanalystes jungiens expliquent que nos réves sont porteurs de messages symboliques, dont l’interprétation est un bon moyen de nous connaître nous-même, pour nous orienter lorsque nous rencontrons des problèmes psychique ou matériels ou que nous traversons des moments de désarroi. 

Comment interpréter nos rêves? Une méthode simple à la portée de tous, qui s’inspire des techniques de l’oniromancie traditionnelle, consiste à tenir un journal. Procurez-vous un carnet et inscrivez chaque fois qu’un rêve vous marque, inscrivez-le, en prenant soin de dater. Ne vous arrêtez pas au fait qu’il est fantaisiste, irréaliste, irrationnel, ou absurde. L’essentiel est que vous puissiez vous y reporter et que vous soyez capable de le raconter.

En le rédigeant, ne cherchez pas non plus à faire des effets de style. Soyez aussi spontané et concis que possible. D’une certaine manière, en écrivant votre rêve, vous vous en libérerez et pourrez réfléchir tout à votre aise. A tout instant, vous serez en mesure de replonger dans votre carnet et de vous remémorer votre rêve.

Vous trouverez sûrement des analogies, des concordances, des recoupements avec vos songes qui seront intervenus ultérieurement et que vous aurez consignés par écrit, de la même manière. Il existe des encyclopédies d’interprétation de rêves, mais la meilleur façon de les interprétés c’est votre propre code que vous établirez vous-même.