[ état modifié de conscience ]

LA PSYCHOMETRIE

La pratique

psychometrie - le bar à voyancePour pratiquer le travail de la psychométrie il faut avoir la certitude absolue du plus profond de vous même,  sans obstacles ni censure de pouvoir pratiquer ce phénomène. Le moindre doute vous interdit toute possibilité d’exprimer votre sensibilité psy. La volonté n’est pas de mise et on devra lui préférer le désir. Votre état de conscience devra être tel que vous serez dans un E.M.C.( état modifié de conscience) vous permettant d’être en disponibilité psychique uniquement centrée sur le but de la psychométrie que vous vous préparez à effectuer. Faite le vide dans votre esprit et entrez en contact avec l’objet ou la photo. Vous pouvez y apposer les mains. Certains expérimentateurs préfèrent le porter à leur front ou sur le plexus solaire. C’est à vous de déterminer et d’appliquer la méthode que vous ressentez le mieux. Laissez-vous guider par votre intuition.

Quelques astuces

Quand cela est possible, choisissez un support photographique à développement instantané plutôt qu’une pellicule « classique ». L’information (mémoire) résiduelle laissée sur les éléments chimiques des photos à développement instantané est moins atténuée par les diverses manipulation et traitement du laboratoire.
Un élément organique de type phanère (cheveux, ongles) est sans nul doute l’idéal pour l’opérateur car au delà de l’information imprégnée extrêmement riche, nous disposons d’une parie précieuse de l’intima biologique de la personne (caryotype: A.D.N). Rappelons que les particules élémentaire composant ultime cellules « communiquent » quelle que soit la distance avec les autres particules sœurs ou filles.

La perception naturelle

psychanalyse - le bar a voyance

Un seul but doit présider au déroulement de l’expérience, vous ne devez focaliser votre action que sur un point et vous y tenir. La dispersion obère toujours la réussite de la psychométrie, ou pour le moins l’atténue grandement.

Il se peut qu’à première vue vos information semblent n’avoir que peu ou pas de rapport ave la réalité. Gardez-vous d’un jugement trop hâtif il n’est pas rare que des renseignements considéré d’emblée comme erronés se révèlent un peu plus tard conformes à la réalité. Et puis surtout, méfions-nous d’une interprétation trop consciente ou trop logique de nos perception psychométriques. Il faut s’efforcer de garder intacte notre perception initiale que nous communiqueront le plus rapidement possible aux intéressés.
Pour faire des exercices chez vous faites l’exercices suivant : prenez un bac à sable très fin. demandez à une personnes de maintenir son empreinte dans le sable 4 à 5 minutes. Ensuite vous remplacez sa main par la vôtre. Au préalable vous avez convenu d’un perception émise dont vous devrez deviner la nature.

Un exercice d’après Jean-Pierre Girard.